Aquarelles de voyage

Je fais de petites aquarelles le soir dans ma chambre, durant ce voyage. Sans ambition particulière, j’y cristallise en images des idées ou des scènes vécues durant la journée.

Après un séjour d’une semaine dans le splendide village de Saint-Jacut-de-la-Mer en Bretagne, je me dirige aujourd’hui même vers les Alpes pour débuter le Tour du Mont Blanc, une longue randonnée de 175 km dont le tracé ceinture le Mont Blanc.

======

September begins and I am still on vacation. I have spent a week at Saint-Jacut-de-la-Mer, a splendid village in Brittany, and today I am heading for Les Houches to hike the long trail (175 km) called Tour du Mont Blanc.

Here I show some small watercolour paintings that I do at night in my room. I have no particular purpose other than imaging ideas or scenes that occured during the day.

Ambivalence finale

Plage de Saint-Jacut

Se comprendre

Parc de Saint-Jacut

La position

Être soi

Traquer le néant

Humus-humain

Pas de commentaire | No comment

André Clouâtre, Garçon promenant son chien, Carte de souhait, 2019

Pas de commentaire. Je n’ai pas de projet de peinture qui pourrait m’inspirer un texte d’accompagnement pour cette carte de souhait de bonne fête pour les 3 ans d’Axel et que j’ai ensuite refait en un plus grand format.

====

No comment. I am not currently involved in a painting project which could inspire me a text for this happy birthday card presented to 3 years old Axel and that I redid afterward in a larger format.

Bébé

J’aimerais revivre les scènes heureuses de mon passé, les faire durer et les enchaîner dans un flot continu de plaisirs. À la ferme familiale il y avait dans le troupeau, une jolie petite vache noire qui marchait vers nous les enfants aussitôt qu’elle nous voyait. Nous l’avions appelé Bébé. Elle était docile et nous aimions la sensation que sa puissance chaleureuse nous procurait lorsqu’elle frottait sa lourde tête sur nos épaules.

===

I would like to feel again the happy moments of my life, with no interruption in a continuous flow of pleasures. On the family farm, there was in the herd a pretty little black cow who walked towards us, the children, as soon as she saw us. We called her Bébé. She was docile and we liked the feeling that her warm power gave us when she rubbed her heavy head on our shoulders.

André Clouâtre, La ferme, Acrylique sur toile, 6 ” x 8”, 2019

Coyōtl/Éternel retour |Visite virtuelle|Virtual tour

Récemment se tenait à la Galerie Espace de Montréal l’exposition Coyōtl/Éternel retour. Voici une visite virtuelle de cette exposition. Cliquez ici.
========
You can visit the Coyōtl/Éternel retour exhibition that was recently held at Galerie Espace in Montreal. Just click here.

Gracieuseté de Michael Lewin

Mouvement | Movement

Mon attention s’est portée sur les grandes herbes  qui  se chamaillaient sous le soleil. De puissants arbustes les envahissaient. Puis la pluie est arrivée  et tous s’en sont abreuvés.  J’ai alors pensé aux collaborations et aux collisions entre les êtres, et au mouvement dans une substance infinie, la nature.

Je me suis inspiré de ce mouvement pour compléter deux abstractions énumératives que je présente ici.

=================

My attention was drawn to the tall grasses  which were battling  for their place under the sun. Large shrubs were invading them.  Then came the rain, watering all. Then I thought about the collaborations and collisions  between beings, and the  movement  in an infinite substance, the nature.

I used this idea of movement to complete  two enumerative abstracts that I present in this post.

Enlacement multi-couches
André Clouâtre, Ensembles, Acrylique sur toile, 30” x 36”, 2017

 

Été 2017 | Summer 2017

Je suis un convive qui a attendu très longtemps à la table de Mère nature avant que l’été ne lui soit enfin servi. Un été austère sur un fond d’air frais, avec de bonnes doses de soleil, des saveurs florales et  la légèreté des chants d’oiseaux. C’est ainsi que je goûte l’été au chalet dans le Nord, en compagnie de ma femme, faisant des activités de plein air et en recevant des amis.

En peinture, je m’adonne à deux plaisirs. Le matin, je peins à l’aquarelle la forêt devant le chalet lorsque le soleil illumine en contre-jour les sapins baumiers près du lac. Il y a aussi le plaisir de l’abstraction. Je génère des tableaux en énumérant des propositions  qui se contredisent entre elles, qui affirment une chose et son contraire. Ma pensée n’est pas tout à fait claire mais je sens qu’elle me porte vers les vertiges que l’appréhension du réel me donne.

===========================

I have been waiting for quite a long time at the table of Mother nature before the summer is served. It is an austere summer of fresh air, with good doses of sun, floral flavours and the lightness of bird songs. I spend a good part of it in the northern country, with my wife, doing outdoor activities and meeting friends.

In painting, I experienced two pleasures. There is the morning pleasure of watercolor when I sketch the forest in front of the cottage when the sun backlights the firs growing close to the lake. There is also the pleasure of doing abstract painting.  I enumerate propositions which contradict themselves,  propositions which state something and its contrary.  My thinking underneath this painting is not completely clear but I feel that it leads me towards a vertigo that the grasp of reality gives me.

 

 

Dessins de forêt | Forest sketching

Il y a cinq ou six ans, lorsque je dessinais ou peignais à l’aquarelle une forêt sous un soleil du matin , je m’efforçais de représenter la beauté du paysage. Mentalement, je prolongeais le ressenti du premier regard de la scéne. Je reconnaissais la séduction que la Nature opérait sur moi.

Le temps passant, j’ai développé une autre perspective. La forêt m’apparaît comme une abstraction, une énumération  infinie de genres et d’arrangements. En dessinant, je me concentre sur certains individus avec lesquels je privilégie l’interaction. Sur ce sujet, j’aime beaucoup ces vers de Charles Baudelaire:
La Nature (…)
L’homme y passe à travers une forêt de symboles
Qui l’observent avec des regards familiers.  (Correspondances, Fleurs du mal, 1857)

Vingt-trois images suivent.

Five or six years ago,  when I was sketching or water-coloring a forest, I was trying hard to represent the beauty of a landscape. Mentally, I was endeavoring to keep the initial feeling of seduction that I got when I first look at the scene as an idealized beauty.

Progressively I developed another perspective. I now look at a forest as an abstraction: an enumeration consisting in infinite nature types and arrangements. When drawing, I focus on specific individuals of the forest and I interact  with them. On this subject, I like very much these  verses of the poem Correspondences by Charles Baudelaire:
Nature (…)
Man crosses it through forests of symbols
Which watch him with intimate eyes.    (translation by G. Wagner)

Click to enlarge the images.

 

Anticosti

Ces dessins pour la plupart sont des  représentations d’idées qui m’habitaient lorsque j’ai écrit l’article «Pour un sentier du littoral d’Anticosti»que Le Devoir a publié récemment.

http://m.ledevoir.com/article-478275

Recently, Le Devoir, which is a Quebec national daily newspaper, published a text of mine where I make the case for a 530 km coast line walking path around the island of Anticosti in the Gulf of Saint Lawrence. These drawings have been done during  this period of writing.

 

Les naturels | The naturals

Je recueille des représentants du monde naturel, reconnaissables d’un coup d’oeil, des naturels comme les vaches en exergue ou les poissons ci-bas. Je compte les mettre côte à côte avec les abstractions de l’intellectualisme et de la technicité que j’ai développées ces dernières années. J’ai besoin d’un vocabulaire de naturels pour exprimer mes vues sur l’agir humain.

===================================

I draw representatives of the natural world, naturals,  like the cows in the featured image and the fish below. My plan is to assemble naturals with abstracts representing intellectualism and technicity. Much of my work was in the latter category in previous years. I need  a vocabulary of naturals to express my views on humans.

Poissons
André Clouâtre, Poissons, Encre et aquarelle sur papier Canal, 14” x 10”, 2016

 

Petits tableaux | Small paintings

Ces petits tableaux donne une idée de la thématique figurative de mon expo de la semaine prochaine, «Ceci n’est pas un rêve».
====================================================================================================================
These small paintings offers a glimpse into my next week exhibition at Galerie Espace in Montreal.

Cliquez pour agrandir: