Empreinte | Trace

Si tous les tableaux ont déjà été peints, alors celui-ci existe dans l’univers. Même si cela s’avère, mon tableau est unique car il porte mon empreinte gestuelle. Cette empreinte, sans doute unique par les coordonnées de temps et de lieu de ma présence, se distingue surtout par la séquence de mes gestes réfléchis et irréfléchis qui sont provoqués par des pulsions de plaisir et de déplaisir. Ce qui est incomparable à rien d’autre car mon être est unique dans l’univers.


If all the paintings have already been painted, then this one exists in the universe. Even if it is true, my painting is unique because it bears my gestural imprint. This imprint, arguably unique by the coordinates of time and place of my presence, is distinguished above all by the sequence of my thoughtful and thoughtless gestures which are caused by impulses of pleasure and displeasure. Which is incomparable to anything else because my being is unique in the universe.

André Clouâtre, Empreinte, Encre et gesso, 30” x 30” (76 x 76 cm), 2017

Nouvelle énumération | New enumeration

Qu’est-ce que l’infini ? Par où commencer dans une énumération du nombre infini d’ensembles que je peux imaginer ?    Dans le passé (2013-2018), j’ai peint des extraits choisis de séries infinies. Un prolongement naturel de cette approche est le concept d’un objet animé qui fait apparaître un flot infini d’ensembles.  C’est l’idée à l’origine de cette vidéo que Jean Boisvert et moi avons créée.  Des ensembles de clauses logiques sont générés systématiquement et représentés à l’intérieur d’un cercle. (Pour des détails, voir dans YouTube la description de la vidéo).

=====

I am interested in enumeration as a means to think about infinity. In previous painting works (2013-2018), I was capturing some key moments in the listing of an infinitely long list of abstract propositions. A natural evolution to this approach is animation. Jean Boisvert and me have created a video where an infinetly long series of logical sets is displayed in continuity inside a circle. (See the Youtube description of the video for details)

 

La révolte du taureau | The revolt of the bull

Le taureau dit à l’homme: «Ton regard m’effraie. Ton odeur m’est devenue insupportable. Je refuse de t’obéir. Tu ne pourras plus m’humilier devant tes invités. Si je baisse la tête, c’est pour te renverser. Je ne crains pas ta vengeance. D’ailleurs, tu as déjà décidé de me conduire à l’abattoir.

Je m’enfuis sans illusion. Tu me captureras tôt ou tard. Cette terre est un enclos d’enclos. Je cours maintenant vers la prairie et, pour un temps, j’y vivrai librement.»

=====

The bull says to the man: «Your look scares me. I can’t bear your smell. I refuse to obey. No more show of your power to your invitees. If I bend my neck, it is for tackling you. I am not afraid of your vengeance. Anyhow, you have already decided to take me to the slaughterhouse.

I escape but I have no illusion. You will capture me sooner or later. This land is an enclosure of enclosures. I am running to the prairie and, for some time, I will live freely.»

 

André Cloiuâtre, Révolte, Acrylique sur papier, 36 x 48 po, 2019

 

Six portraits

Ces six portraits ont été réalisés en décembre 2019 et janvier 2020. J’ai dessiné mon image, celle que la porte-fenêtre de ma cuisine réfléchit lorsque c’est encore noir dehors très tôt le matin. Dessiner à cette heure matinale est un rituel par lequel je m’éveille lentement, passant d’un état d’engourdissement nocturne à un état où je peux sentir, penser et bouger. J’ai fait ces dessins simplement, sans avoir d’intention psycho-analytique généralement attribuée au genre de l’autoportrait. J’ai utilisé un pinceau et de l’encre diluée. Quelque temps après, je les ai colorié à l’aquarelle; cela leur a donné de la vie. Je suis bien content du résultat.

======

I drew recently these six portraits. I used to get up very early, at an hour when during the winter it is still dark outside. As a morning ritual, I often draw at that time. It is a good way for me to gently transition from night to day, from being apathetic to being active, from being heavy eyed to being able to think, to feel and to move. I drew these portraits from the reflection of myself in the kitchen patio door. I did not have the psycho-analysis intent generally attributed to the auto-portrait genre. I just wanted to exercise my drawing skills. I used  a brush and diluted ink. Afterwards, I used watercolors for colorizing and  for giving life to the scenes. I am very  happy with the result. 

André Clouâtre, Six portraits, Aquarelle et encre, 12 x 9 po. , 2020

Premier portrait
Deuxième portrait
Troisième portrait
Quatrième portrait
Cinquième portrait
Sixième portrait

Bonne année 2020 | Happy new year

Le caribou dit: « Aujourd’hui, je me repose avec les miens et je me réjouis d’être vivant. Demain dans la tempête, nous retournerons sur la route hasardeuse de la grande forêt.»

=====

The caribou says: «Today, we rest and are grateful for being alive. Tomorrow in the storm, we will hit the uncertain road to the big forest.»

A. Clouâtre, 4 Caribous, Gesso et encre, 5 po. X 7 po., 2019:

Le premier fond | The first bottom

Je descends au fond de mon esprit encombré.

C’est comme une grande ville, à la fois claire et sombre. J’en fais rapidement le tour. Au loin, j’aperçois quelques scintillements. Pourrais-je m’en rapprocher ?

======

I reach the bottom of my cluttered mind . 

It is like a big city, which is both bleak and bright. I quickly tour it. Far away, I see a feeble light. Would I be able to get closer ?

André Clouâtre, Attachement, Acrylique sur papier, 18 po x 24 po, 2019
André Clouâtre, Premier fond, Acrylique sur papier, 24 po x 18 po, 2019

…comme marcher | … like walking

Dessiner comme marcher. Départ: une idée notée dans un carnet. Puis des gestes de la main, du bras et du corps entier comme on pose un pied devant l’autre.

=====

Drawing like walking. The starter: few words in a notebook. Then, gestures of the hand, of the arm and of the entire body as we put one foot in front of the other.

André Clouâtre, Rien 1, Acrylique sur papier Kraft, 18 po x 24 po, 2019

André Clouâtre, Rien 2, Acrylique sur papier Kraft, 18 po x 24 po, 2019

André Clouâtre, Rien 3, Acrylique sur papier Kraft, 18 po x 24 po, 2019

Trouver le nord | Finding the north

Mais avant tout, je dois me situer et trouver le nord. Cet automne, je peins régulièrement, plusieurs jours par semaine, plusieurs heures par jour, et cela sans avoir de projet défini. Je dois m’orienter et avoir une destination. Je les recherche et, durant ce temps, je peins des formes familières comme l’énumération-automne 2019 (pour un autre exemple, voir Les adresses de l’univers |Universe addressing). J’ai aussi peint des portraits et des scènes.

=====

Fall 2019. I would like to have a meaningful painting project but I am still searching for an orientation, an objective, an inspiring idea which would alleviate the hours of work, almost everyday, that I spend in my studio. In the meantime, I put my efforts on known forms such as enumerations, portraits and various scenes.

 

Aquarelles de voyage

Je fais de petites aquarelles le soir dans ma chambre, durant ce voyage. Sans ambition particulière, j’y cristallise en images des idées ou des scènes vécues durant la journée.

Après un séjour d’une semaine dans le splendide village de Saint-Jacut-de-la-Mer en Bretagne, je me dirige aujourd’hui même vers les Alpes pour débuter le Tour du Mont Blanc, une longue randonnée de 175 km dont le tracé ceinture le Mont Blanc.

======

September begins and I am still on vacation. I have spent a week at Saint-Jacut-de-la-Mer, a splendid village in Brittany, and today I am heading for Les Houches to hike the long trail (175 km) called Tour du Mont Blanc.

Here I show some small watercolour paintings that I do at night in my room. I have no particular purpose other than imaging ideas or scenes that occured during the day.

Ambivalence finale

Plage de Saint-Jacut

Se comprendre

Parc de Saint-Jacut

La position

Être soi

Traquer le néant

Humus-humain