Le premier fond | The first bottom

Je descends au fond de mon esprit encombré.

C’est comme une grande ville, à la fois claire et sombre. J’en fais rapidement le tour. Au loin, j’aperçois quelques scintillements. Pourrais-je m’en rapprocher ?

======

I reach the bottom of my cluttered mind . 

It is like a big city, which is both bleak and bright. I quickly tour it. Far away, I see a feeble light. Would I be able to get closer ?

André Clouâtre, Attachement, Acrylique sur papier, 18 po x 24 po, 2019
André Clouâtre, Premier fond, Acrylique sur papier, 24 po x 18 po, 2019

…comme marcher | … like walking

Dessiner comme marcher. Départ: une idée notée dans un carnet. Puis des gestes de la main, du bras et du corps entier comme on pose un pied devant l’autre.

=====

Drawing like walking. The starter: few words in a notebook. Then, gestures of the hand, of the arm and of the entire body as we put one foot in front of the other.

André Clouâtre, Rien 1, Acrylique sur papier Kraft, 18 po x 24 po, 2019
André Clouâtre, Rien 2, Acrylique sur papier Kraft, 18 po x 24 po, 2019
André Clouâtre, Rien 3, Acrylique sur papier Kraft, 18 po x 24 po, 2019

Trouver le nord | Finding the north

Mais avant tout, je dois me situer et trouver le nord. Cet automne, je peins régulièrement, plusieurs jours par semaine, plusieurs heures par jour, et cela sans avoir de projet défini. Je dois m’orienter et avoir une destination. Je les recherche et, durant ce temps, je peins des formes familières comme l’énumération-automne 2019 (pour un autre exemple, voir Les adresses de l’univers |Universe addressing). J’ai aussi peint des portraits et des scènes.

=====

Fall 2019. I would like to have a meaningful painting project but I am still searching for an orientation, an objective, an inspiring idea which would alleviate the hours of work, almost everyday, that I spend in my studio. In the meantime, I put my efforts on known forms such as enumerations, portraits and various scenes.

Aquarelles de voyage

Je fais de petites aquarelles le soir dans ma chambre, durant ce voyage. Sans ambition particulière, j’y cristallise en images des idées ou des scènes vécues durant la journée.

Après un séjour d’une semaine dans le splendide village de Saint-Jacut-de-la-Mer en Bretagne, je me dirige aujourd’hui même vers les Alpes pour débuter le Tour du Mont Blanc, une longue randonnée de 175 km dont le tracé ceinture le Mont Blanc.

======

September begins and I am still on vacation. I have spent a week at Saint-Jacut-de-la-Mer, a splendid village in Brittany, and today I am heading for Les Houches to hike the long trail (175 km) called Tour du Mont Blanc.

Here I show some small watercolour paintings that I do at night in my room. I have no particular purpose other than imaging ideas or scenes that occured during the day.

Ambivalence finale

Plage de Saint-Jacut

Se comprendre

Parc de Saint-Jacut

La position

Être soi

Traquer le néant

Humus-humain

Pas de commentaire | No comment

André Clouâtre, Garçon promenant son chien, Carte de souhait, 2019

Pas de commentaire. Je n’ai pas de projet de peinture qui pourrait m’inspirer un texte d’accompagnement pour cette carte de souhait de bonne fête pour les 3 ans d’Axel et que j’ai ensuite refait en un plus grand format.

====

No comment. I am not currently involved in a painting project which could inspire me a text for this happy birthday card presented to 3 years old Axel and that I redid afterward in a larger format.

Dessin d’un voyageur | Drawing of a traveler

Le vaisseau se pilote lui-même. Le passager se réveille. Il est instantanément habité par la sensation d’être vivant, d’être là. Passé cet instant, sa pensée se met en branle. Il se tient la tête et tente de remettre en place toutes les pièces du puzzle mental.

===

This vessel steers itself.  The passenger wakes up. He is instantly inhabited by the sensation of being alive, of being there. After this moment, his thoughts get in motion. He holds his head and tries to put back all the pieces of the mental puzzle.

 

img_0183
André Clouâtre, Voyage, Acrylique sur toile, 16” x 16”, 2019

Le regard de l’autre | The eye of the other

Frank le regarda dans les yeux. Il voulut lui rendre le même regard mais il se sentit mal à l’aise. Le seul regard pénétrant qu’il supporte est le sien lorsqu’il se regarde dans un miroir. Se faire regarder ainsi par un autre lui fait sentir que le mur intérieur cachant sa honte s’écroule.

=====

Frank met his eyes.  He felt uncomfortable. This kind of intense look, he can only bear it when he looks at himself in a mirror. When someone looks into his eyes, he feels that the inside wall hiding his shame falls apart.

La honte
André Clouâtre, Le regard de l’autre , Acrylique sur toile, 12 ” x 12 ”, 2019.

Sur la mousse | On the moss

Il marcha en ligne droite pour sortir de la forêt où il s’était perdu. Fatigué, il se coucha sur la mousse pour se reposer.

====

He walked a straight line to get out of the woods where he was lost. Later, he laid down on the moss to rest.

Homme qui dort2
André Clouâtre, Homme qui dort en forêt, Acrylique sur toile, 12” x 12”, 2018.