Itération #7: Exploration

André Clouâtre, Parcours en rouge, Gouache 38 x 38 cm (15 x 15 po,), 2013
André Clouâtre, Parcours en rouge, Gouache 38 x 38 cm (15 x 15 po,), 2013

Au départ, des formes de couleurs ternes issues d’un pseudo-hasard. J’y ai vu la carte d’une région inconnue, à explorer. La massif central est impénétrable, je dois le contourner.
===========================================================================================================
Then, I highlighted interesting territorial features on this pseudo-map, and I identified, using red dots, possible trekking routes around the rock mass.

Itération #4: Petit homme | Little man

André Clouâtre, Petit homme, Encre et acrylique, 38 x 38 cm (15 x 15 po,), 2013
André Clouâtre, Petit homme, Encre et acrylique, 38 x 38 cm (15 x 15 po,), 2013

Le petit homme se sent maladroit, incapable de s’exprimer. Il aimerait qu’on l’aide.
=======================================================================================
The little man feels clumsy; he’s unable to express himself. He would like to be helped.

Itération #3: Inspiré de | Inspired by Philip Guston

André Clouâtre, Comme une peinture de P. Guston, Gouache , 38 x 38 cm (15 x 15 po,), 2013
André Clouâtre, Comme une peinture de P. Guston, Gouache , 38 x 38 cm (15 x 15 po,), 2013

Dans le livre In my view, l’artiste Vija Celmins commente une peinture de Philip Guston réalisée en 1963. C’est celle-ci. Ce qui me touche particulièrement dans cette peinture de Guston c’est le geste  forcément mal assuré du peintre qui explore l’inconnu, comme celui d’un aveugle qui explore d’une main ouverte l’obscurité ambiante.

======================================================================

In the book In my view, the artist Vija Celmins writes about a painting of 1963 by Philip Guston. It is this one. In this Guston’s painting, I am particularly impressed by the uncertainty of the gesture; It cannot be otherwise since the painter explores the unknown, as a blind man explores with his hands  the obscurity around him.

Itération #2: Un café | A coffee

part

André Clouâtre, Café, Gouache , 38 x 38 cm (15 x 15 po,), 2013
André Clouâtre, Café, Gouache , 38 x 38 cm (15 x 15 po,), 2013

Après deux tableaux réalisés vitement, je me suis versé un café. Pour un instant, j’ai pris conscience de ce geste coutumier de boire un liquide noir, et cette idée devint le germe de ce tableau-ci.
=======================================================================================

After two paintings done at a fast pace, I poured myself a cup coffee. For a moment, I had an acute conscience of this routine action of drinking a black liquid. I used this idea as the starting point of this painting.

Café Lézard, rue Masson, Montréal

André Clouâtre, 01, Acryclique sur toile, 61 x 91 cm (24 x36 po), 2011

Aux mois d’août et septembre, j’expose quelques tableaux au Café Lézard avec quatre autres artistes:  Nath, Billy Roberge, Mabé et Martine Leborgne. Le Lézard est vraiment sympathique.

=======================================================================================

In August and September, I exhibit some paintings at Café Lézard, with four other artists: Nath, Billy Roberge, Mabé et Martine Leborgne. The Lézard is really a friendly and welcoming place.

Temple

André Clouâtre, Temple, Acrylique et aquarelle sur toile, 67 x 67 cm (26 x 26 po), 2012

Je suis naturellement porté à dessiner des structures géométriques. Ici, une structure étagée avec abondance d’angles droits. Je me suis retenue dans l’application des couleurs. J’avais à l’esprit un temple antique. L’on me dit que ça ressemble à un gâteau de fête.
=====================================================================================================================================
I am naturally inclined to draw geometrical structures. Here, a layered structure with abundance of right angles. I restrained myself to a few low intensity colors. I had in mind an antique temple. I have been told that it looks like a birthday cake.

Désir de plaire | Desire to please

André Clouâtre, Salade de polygones rouges, Acrylique sur toile et collage, 18 x 24 po, 2012

Le désir de plaire est à l’origine de ce tableau.
J’ai en premier divisé la surface en petits polygones de 3, 4 ou 5 côtés. J’ai ensuite délimité une zone d’offrande à l’aide d’un bol issu d’une découpe de papier. J’ai choisi le rouge comme couleur dominante en raison de son pouvoir d’attirance.
================================================================================================================
The desire to please others is the motivation which leaded to this picture.
I first divided the surface into small polygons of 3, 4 or 5 edges. Then, I delimited an offering zone with a bowl made of cut paper. I choose the red as the dominant colour for its attractive power.

Salade de rêve | Dream salad

André Clouâtre, Salade, Acrylique sur toile et collage de papier Manille, 46 x 61 cm (18 x 24 po), 2012

J’ai fait le rêve que j’entrais dans une cuisine claire et que j’y voyais une femme paraplégique, souriante et élégamment vêtue. Elle avait préparé un énorme bol de salade de pommes de terre dans laquelle de grands croûtons de pain étaient enfouis. Elle s’apprêtait à servir cette salade dans la salle à dîner.
Cette vision me réjouit.
==============================================================================================================
I dreamed that I was entering a bright kitchen, and there was paraplegic woman, smiling, and elegantly dressed. She had prepared a big bowl of potato salad in which large croutons were buried. She was on the point of serving this salad in the dining room.
I was rejoiced at this vision.

Ateliers des artistes du Capitol : Portes ouvertes / Open Doors / 3 & 4 décembre 2011

Portes ouvertes des artistes du Capitol, 3 & 4 décembre 2011, de 11 heures à 16 heures
5795, av. de Gaspé, Montréal (métro Rosemont, en auto par rue de Bellechasse)

André Clouâtre, Actualités, Acrylique sur toile, 24 x 36 po, 2011

Tableau réalisé en deux temps. La première version représentait une structure d’enfermement, en jaune et noir, couleurs qui ne me satisfaisaient pas. Une semaine plus tard j’ajoutais une kyrielle de personnages inspirées par des photographies du journal Le Devoir.

A painting done in two sessions. The first version represented a labyrinthine closed structure, in yellow and black. I was not satisfied with the colors. A week later, I added personnas inspired by photographs from the morning newspaper Le Devoir.