Sentier des caps, Charlevoix

André Clouâtre, Vue du fleuve gamma, Aquarelle, 28 x 38 cm,(11 x15 po), 2011
André Clouâtre, Vue du fleuve z, Aquarelle, 28 x38 cm (11 x15 po), 2011

Pendant trois jours, nous avons marché dans le bouillard, sur  un sentier qui parcourt une veille forêt sur le hauteurs des caps qui bordent le fleuve St-Laurent au nord-est de Québec.

Nature, tu es une séductrice. Ces paysages somptueux et aiguichants que tu me dévoiles après des jours de marche dans le brouillard me séduit et m’emporte progressivement dans un état de bien-être.  Tu peux aussi mettre une fin abrupte à cette scène.

==========================================================================================

For three days, we walked in a mist, on a path which runs through an old forest situated on the top of the capes bording the St-Lawrence river,  north-east of Quebec city.

Nature, you are a seducer. Those magnificient and enticing landscapes that you show me after days of walk in a mist seduce me and progressively transform me in a state of well-being, a vision that you can abrultly terminate.

André Clouâtre, Nous marchions dans le brouillard, Photo numérique, 2011

Une histoire d’eau = A story of water

Là où je suis, il y a abondance d’eau. Elle vient de la ppluie pluie. Elle s’accumule dans les collines et montagnes de gravier qui m’entourent. Elle rejaillit en source et alimente ruisseaux et lacs. De petits barrages ralentissent son cours et reproduisent en concentré le son de la pluie.

===================================================================================

Where I am, there is plenty of water. It comes from the rain. This  rain accumulates in the gravel  hills and mountains around me. It springs at their bottom and feeds brooks and lakes. Small dams slow its flow and reproduce the concentrated sound of the rain.

André Clouâtre, Barrage, Aquarelle, 28 x 38 cm (11 x 15 po), 2011
André Clouâtre, Reflets, Aquarelle, 28 x 38 cm (11 x15 po), 2011

Pris par surprise, Taken by surprise

André Clouâtre, Jeune homme dans un fauteuil, Acrylique sur papier, 17 X14 po, 2011

J’ai pris un moment pour faire ce portrait d’un jeune homme qui nous visitait. Je lui avais demandé: «Veux-tu poser pour moi ?» Il me dit oui. Je lui dis alors: «Finis de manger et viens me rejoindre à l’atelier. Tu devras garder ta pose pendant une heure.»
Ça s’est fort bien déroulé. Calé dans un fauteuil, il m’envoya un regard très pénétrant et plein de bonté. Il se sentit très à l’aise dans la pose, les jambes étirées. J’ai fait le portrait au pinceau en utilisant ce qu’il y avait sur ma palette: du noir, du jaune, du rouge. utilisé la peinure, qu’hélas je ne pus rendre. Quand je fus prêt à faire ses yeux, son regard, si intense au départ, s’était détourné.

====================
I took a moment to draw this portrait of a young man who was visiting us. I asked him:­ «Do you want to pose for me?» Following his saying yes, I said: «Finish eating et join me at the studio. You’ll have to keep the pose for an hour.»
It went really well. At the beginnig his eyes were intensely glaring at me with kindness. He was at ease in the armchair, stretching his legs. I did the portrait with a brush using the colors I already had on my palette: black, yellow and red. After a while When I finally became ready to draw his eyes, the intial glaring has disappeared.