Sensibilité et douceur du geste


Aux premiers temps de mon incursion en peinture abstraite, mon geste était vif comme un mouvement de libération d’énergie, sans retenue comme une affirmation de personnalité. Avec le temps,  il est devenu plus sensible à la surface, à l’outil, à la couleur. J’écoute  le son que mon geste fait; je sens les aspérités. Mon oeil réagit aux couleurs et aux formes. Je suis transporté aux confins de la rationalité de mon tableau, vers des zones plus émotives de mes souvenirs.
===

At the beginning of my work in abstract painting, my gesture was rapid and unconstrained, liberating my energy and affirmatively expressing my personality . With time, my gesture became more sensible to the surfaces, to the tools, and to the colours. I listen to the sound of my gesture and I feel the asperities of the canvas. My eyes react to colours and forms. I am transported away from the rationality of the composition and toward emotional zones of my memories.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s