Ne lisse pas ta discontinuité | Don’t smooth out your discontinuity

Dialogue entre Frank et moi-même

Frank : Des incursions intérieures où il y a très peu de sentiments ou d’idées qui m’apparaissent clairement. Un flot de pensées involontaire et peu contrôlable. Une traduction par une main rustre. Un regard auto-dénigrant. Voilà ce que ça donne !
Moi : Pourquoi fais-tu ça?
Frank : Je ne me vois pas manipuler des pensées préconçues et préformatées, puis les étaler sur un support pour faire une «œuvre». Même si ma façon est discontinue et imparfaite, j’en retire le sentiment d’être complet et cohérent.
Moi : Ne lisse pas ta discontinuité !


Dialogue between Frank and myself

Frank: Inner forays where there are very few feelings or ideas that are clear to me. An involuntary and uncontrollable flow of thoughts. A translation by a rough hand. A self-deprecating look. This is what it looks like!
Me: Why are you doing this?
Frank: I don’t see myself manipulating preconceived and preformatted thoughts, then spreading them out on a medium to make a  » work of art ». Even though my way is discontinuous and imperfect, I get a sense of completeness and consistency from it.
Me: Don’t smooth out your discontinuity!


Featured | Image en vedette: André Clouâtre, Discontinuité, Huile et acrylique sur toile, 33,5 x 27 po ( 85 x 69 cm), 2022.

2 réponses à “Ne lisse pas ta discontinuité | Don’t smooth out your discontinuity”

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :